Logiciel anti-fraude à la TVA : revirement du dispositif pour les entreprises en B to B

Taxes Internationales

Logiciel anti-fraude à la TVA : revirement du dispositif pour les entreprises en B to B

Le nouveau gouvernement travaille entre autre au remaniement de la législation fiscale depuis l'arrivée au pouvoir du nouveau Président, Monsieur Macron, en mai 2017. 
Zoom rapide sur une de ces réformes qui entrera en vigueur au 1er janvier 2018...

Qu'est-ce que la loi anti-fraude à la TVA ?

Selon l'article 88 de la loi n°2015-1785 du 29 décembre 2015 de finances pour 2016, la loi anti-fraude impose l'utilisation d'un logiciel répondant à 4 critères : 

- Inaltérabilité

- Sécurisation

- Conservation

- Archivage

Pour rappel, l'utilisation de logiciels de caisse dès janvier 2018 a pour objectif de rendre irréalisable une quelconque fraude des tickets de caisse ayant pour but de déduire des paiements en espèces des recettes de la comptabilité. 

Qui est concerné :

Les personnes physiques ou morales, de droit privé ou de droit public, assujetties à la TVA qui réalisent en tout ou une partie des opérations exonérées de TVA mais aussi les entreprises placées sous le régime de la franchise de base.

CONTRÔLE DE CONFORMITÉ :

Des agents de contrôle seront chargés de veiller à l'application du dispositif. Ils procéderont à des contrôles inopinés et demanderont la présentation d'une attestation nominative individuelle ou d'un certificat pour chaque logiciel utilisé.

Par ailleurs, des sanctions seront appliquées en cas de non présentation (amende de 7500 euros par logiciel avec délai de régularisation de 60 jours).

Attention, il s'agit d'un délit pénal avec amende de 45 000€ et 3 ans d'emprisonnement en cas de présentation d'une fausse attestation ou d'un faux certificat.

La loi anti-fraude à la TVA consiste à avoir une trace explicite et datée de l'opération de chaque transaction de règlement enregistré et ne pourra être modifiée ou supprimée. Des clôtures annuelles et mensuelles devront également être mises en place pour les systèmes de caisses.

 

REMANIEMENT ET SIMPLIFICATION DU DISPOSITIF LE 15/06/17

Suite aux protestations des auto entrepreneurs, Bercy a dû faire marche arrière. 

Finalement, les micro entreprises ne sont plus concernées par le dispositif (et plus largement les entreprises assujetties placées sous le régime de la franchise de TVA).

De même, les entreprises qui ne font uniquement que des opérations B to B ne sont plus visées par le dispositif.

Le gouvernement met donc en place un nouveau système allégé, tout du moins pour le moment ... 

Partager sur les réseaux sociaux

En savoir plus sur l'auteur de l'article

ASD Group

ASD Group

Service expertise taxes internationales

Actualités

Retrouvez toutes les actualités TVA et douane, décryptées par nos experts

La représentation fiscale aux Pays-Bas Taxes Internationales

La représentation fiscale aux Pays-Bas

En application de la directive TVA, lorsque le redevable de la TVA est une entreprise qui n'est pas établie dans l'État membre dans lequel la TVA est due, les États(...)

Lire la suite
Dispositif pour ne pas payer la TVA à l'importation Taxes Internationales

Dispositif pour ne pas payer la TVA à l'importation

La TVA répond à des règles précises. Concernant les importations (échanges de biens meubles ou de prestations) en provenance de pays (ou territoires) qui(...)

Lire la suite
Commissionnaires en douane et opérateurs OEA : changements depuis 2018 Obligations Douanières

Commissionnaires en douane et opérateurs OEA : changements depuis 2018

Afin d’harmoniser la législation douanière en Europe, l’Union européenne s’est dotée d’un code particulier, le code des douanes de(...)

Lire la suite
ASD Group ouvre de nouveaux bureaux aux USA Actualités d'ASD Group

ASD Group ouvre de nouveaux bureaux aux USA

Dans son édition d'Avril, le magazine IN antipolis dédie 2 pages à l'expansion d'ASD Group et notamment à l'ouverture d'une nouvelle(...)

Lire la suite
JPK et Split payment en Pologne – 
modification de la réglementation fiscale à compter de 2018 Taxes Internationales

JPK et Split payment en Pologne – 
modification de la réglementation fiscale à compter de 2018

La Pologne a modifié les dispositions fiscales relatives aux déclarations et aux paiements de la TVA à compter du 1er juillet 2018. Ces modifications s’appliquent aux(...)

Lire la suite
Entreprises chinoises : la représentation fiscale pour votre implantation sur le marché français Taxes Internationales

Entreprises chinoises : la représentation fiscale pour votre implantation sur le marché français

La Chine, première puissance exportatrice du monde, devant les États-Unis, est également le pays qui exporte le plus vers l’Union européenne. Les(...)

Lire la suite
E-commerce et TVA française : les obligations des entreprises hors UE Taxes Internationales

E-commerce et TVA française : les obligations des entreprises hors UE

L’immatriculation à la TVA française et la désignation d’un représentant fiscal est en principe un passage obligé pour les entreprises(...)

Lire la suite
TAFTA : l’accord de libre-échange entre l’UE et les États-Unis Taxes Internationales

TAFTA : l’accord de libre-échange entre l’UE et les États-Unis

Le 21 septembre 2017, l’Accord Économique et Commercial Global (AECG) entre le Canada et l’Union européenne est entré en application provisoire. Il(...)

Lire la suite
Pourquoi avoir un représentant légal lorsque vous détachez des salariés ? Détachement de Travailleurs

Pourquoi avoir un représentant légal lorsque vous détachez des salariés ?

Lorsqu’une entreprise étrangère détache un ou des salarié(s) sur le territoire français, celle-ci a l’obligation de désigner un(...)

Lire la suite
Nos experts sont à votre disposition pour répondre à toutes vos questions. Profitez d’une consultation gratuite !
Demandez-nous un conseil