La taxation européenne des GAFA

Taxes Internationales

La taxation européenne des GAFA

On en entend parler depuis quelques mois, le débat au sujet d’une taxe européenne sur les multinationales du numérique, les « GAFA » (Google, Amazon, Facbeook, Apple) dite « taxe d’égalisation » est bel et bien lancé.

Confrontée à la concurrence des USA, ainsi que de la Chine et du Japon, l’Union Européenne doit prendre une décision à propos des chiffres d’affaires réalisés par ces géants du numérique dans chaque pays, et non plus des bénéfices logés dans leurs filiales installées dans des Etats à faible fiscalité.

C’est le Ministre des Finances français qui, depuis début septembre se démène à convaincre ses homologues allemand, italien, espagnol, autrichien, grec, slovène, bulgare, portugais et roumain à apposer leurs signatures sur une lettre commune demandant cette fameuse taxation pour l’économie digitale.

L’idée est simple : Les GAFA rivalisent aujourd’hui d’ingéniosité pour échapper à l’impôt, ou du moins à le faire baisser, en déclarant leurs bénéfices dans leurs filiales installées dans les pays les moins imposés d’Europe. Le gouvernement souhaite donc les soumettre à une taxation européenne, pays par pays, sur la base de leur chiffre d’affaires.

En revanche, Bruno Le Maire se heurte aux réserves de 8 des états membres et à l’hostilité de l’Irlande, connue pour avoir une taxation très favorable aux sociétés du numérique. L’accompagnent le Luxembourg, Malte et Chypre. Le fait que les géants américains du numérique aient basé leurs sièges et rapatrient leurs profits dans ces quatre pays n’est pas étranger à leurs positions.

Selon un rapport des députés européens, l’Union Européenne aurait tout de même « perdu » 5,4 milliards d’euros d’impôts de la part des seuls Facebook et Google entre 2013 et 2015. Il semblerait que ces géants du Web, dont de grands nombres d’activités reposent sur des actifs incorporels et des données immatérielles, paieraient en moyenne moins de la moitié des impôts acquittés par les entreprises traditionnelles.

En Grande-Bretagne, par exemple, Amazon paie 11 fois moins d’impôts que ses concurrents distributeurs; aussi, en Irlande, Apple a payé, en 2014, 0,005% d’impôts, contre 12,5% officiellement en vigueur (déjà un des plus bas d’Europe).

Cette proposition législative sera officiellement présentée au printemps 2018, et devra ensuite être approuvée par les Etats membres et le Parlement européen. Ils devront également aborder la régulation des « plate-formes Internet », de la cybersécurité ainsi que de la lutte contre les contenus terroristes en ligne.

Partager sur les réseaux sociaux

En savoir plus sur l'auteur de l'article

ASD Group

ASD Group

Service expertise taxes internationales

Actualités

Retrouvez toutes les actualités TVA et douane, décryptées par nos experts

La représentation fiscale aux Pays-Bas Taxes Internationales

La représentation fiscale aux Pays-Bas

En application de la directive TVA, lorsque le redevable de la TVA est une entreprise qui n'est pas établie dans l'État membre dans lequel la TVA est due, les États(...)

Lire la suite
Dispositif pour ne pas payer la TVA à l'importation Taxes Internationales

Dispositif pour ne pas payer la TVA à l'importation

La TVA répond à des règles précises. Concernant les importations (échanges de biens meubles ou de prestations) en provenance de pays (ou territoires) qui(...)

Lire la suite
Commissionnaires en douane et opérateurs OEA : changements depuis 2018 Obligations Douanières

Commissionnaires en douane et opérateurs OEA : changements depuis 2018

Afin d’harmoniser la législation douanière en Europe, l’Union européenne s’est dotée d’un code particulier, le code des douanes de(...)

Lire la suite
ASD Group ouvre de nouveaux bureaux aux USA Actualités d'ASD Group

ASD Group ouvre de nouveaux bureaux aux USA

Dans son édition d'Avril, le magazine IN antipolis dédie 2 pages à l'expansion d'ASD Group et notamment à l'ouverture d'une nouvelle(...)

Lire la suite
JPK et Split payment en Pologne – 
modification de la réglementation fiscale à compter de 2018 Taxes Internationales

JPK et Split payment en Pologne – 
modification de la réglementation fiscale à compter de 2018

La Pologne a modifié les dispositions fiscales relatives aux déclarations et aux paiements de la TVA à compter du 1er juillet 2018. Ces modifications s’appliquent aux(...)

Lire la suite
Entreprises chinoises : la représentation fiscale pour votre implantation sur le marché français Taxes Internationales

Entreprises chinoises : la représentation fiscale pour votre implantation sur le marché français

La Chine, première puissance exportatrice du monde, devant les États-Unis, est également le pays qui exporte le plus vers l’Union européenne. Les(...)

Lire la suite
E-commerce et TVA française : les obligations des entreprises hors UE Taxes Internationales

E-commerce et TVA française : les obligations des entreprises hors UE

L’immatriculation à la TVA française et la désignation d’un représentant fiscal est en principe un passage obligé pour les entreprises(...)

Lire la suite
TAFTA : l’accord de libre-échange entre l’UE et les États-Unis Taxes Internationales

TAFTA : l’accord de libre-échange entre l’UE et les États-Unis

Le 21 septembre 2017, l’Accord Économique et Commercial Global (AECG) entre le Canada et l’Union européenne est entré en application provisoire. Il(...)

Lire la suite
Pourquoi avoir un représentant légal lorsque vous détachez des salariés ? Détachement de Travailleurs

Pourquoi avoir un représentant légal lorsque vous détachez des salariés ?

Lorsqu’une entreprise étrangère détache un ou des salarié(s) sur le territoire français, celle-ci a l’obligation de désigner un(...)

Lire la suite
Nos experts sont à votre disposition pour répondre à toutes vos questions. Profitez d’une consultation gratuite !
Demandez-nous un conseil