E-commerce : Pour une modernisation des règles de TVA

E-commerce

E-commerce : Pour une modernisation des règles de TVA

 

Dans une mesure de simplification des règles de TVA pour les entreprises de ventes en ligne en B to C, le Conseil "Affaires Économiques et Financières" (ECOFIN) a adopté le 5 décembre 2017 un ensemble de règles pour soutenir l’économie numérique en ce qui concerne les obligations en matière de TVA. Ces nouvelles règles devraient permettre aux entreprises d’e-commerce, en particulier les start-up et les PME, de croître plus rapidement.

Dès 2019 : Une simplification des règles de TVA pour les micro-entreprises et PME du e-commerce

A l’heure actuelle, en matière de vente en ligne de biens, les entreprises sont soumises au régime des ventes à distance. Celui-ci les oblige à s’identifier à la TVA dans chaque état membre dans lequel elles réalisent leurs ventes, si elles dépassent le seuil de vente fixé par l’état membre de destination.

Dès 2019, les micro-entreprises et les PME qui réaliseront des ventes en ligne transfrontalières de biens et de services, dont le montant des ventes ne dépassera pas 10 000 euros, seront soumises aux règles en vigueur concernant les petites entreprises dans leur pays d’origine.

Dès 2021 : La création d’un portail unique en ligne

Le mini-guichet unique (MOSS) qui ne concerne actuellement que les services électroniques, de télécommunications, de radiodiffusion et de télévision, sera étendu aux livraisons de biens en ligne et à l’ensemble des services transfrontaliers fournis à des consommateurs européens. Les entreprises qui réalisent de telles prestations pourront s’acquitter de toutes leurs obligations en matière de TVA dans l’UE par l’intermédiaire de ce portail, facile à utiliser et dans leur propre langue.

Le nouveau guichet unique (OSS) pourrait également être étendu aux biens importés par des vendeurs hors UE, qui sont livrés à des consommateurs européens. Ceux-ci désigneraient un intermédiaire dans l’UE pour accomplir leurs obligations en matière de TVA. De plus, afin de lutter contre la fraude qui a engendré un déficit d’un milliard d’euros de recettes à l’Union européenne, l’exonération de TVA concernant les biens importés en provenance de pays hors UE, d’une valeur inférieure à 22 euros, sera supprimée. 


Ces modifications des règles de TVA pour le e-commerce, garantiront le paiement de la TVA dans l’État membre du consommateur final, ce qui permettra une répartition plus équitable des recettes fiscales entre les États membres de l’UE.

Pour en savoir plus sur vos obligations en TVA, vous pouvez contacter nos experts

Partager sur les réseaux sociaux

En savoir plus sur l'auteur de l'article

ASD Group

ASD Group

Service expertise taxes internationales

Actualités

Retrouvez toutes les actualités TVA et douane, décryptées par nos experts

Dispositif pour ne pas payer la TVA à l'importation Taxes Internationales

Dispositif pour ne pas payer la TVA à l'importation

La TVA répond à des règles précises. Concernant les importations (échanges de biens meubles ou de prestations) en provenance de pays (ou territoires) qui(...)

Lire la suite
Commissionnaires en douane et opérateurs OEA : changements depuis 2018 Obligations Douanières

Commissionnaires en douane et opérateurs OEA : changements depuis 2018

Afin d’harmoniser la législation douanière en Europe, l’Union européenne s’est dotée d’un code particulier, le code des douanes de(...)

Lire la suite
ASD Group ouvre de nouveaux bureaux aux USA Actualités d'ASD Group

ASD Group ouvre de nouveaux bureaux aux USA

Dans son édition d'Avril, le magazine IN antipolis dédie 2 pages à l'expansion d'ASD Group et notamment l'ouverture d'une nouvelle agence aux(...)

Lire la suite
JPK et Split payment en Pologne – 
modification de la réglementation fiscale à compter de 2018 Taxes Internationales

JPK et Split payment en Pologne – 
modification de la réglementation fiscale à compter de 2018

La Pologne a modifié les dispositions fiscales relatives aux déclarations et aux paiements de la TVA à compter du 1er juillet 2018. Ces modifications s’appliquent aux(...)

Lire la suite
Entreprises chinoises : la représentation fiscale pour votre implantation sur le marché français Taxes Internationales

Entreprises chinoises : la représentation fiscale pour votre implantation sur le marché français

La Chine, première puissance exportatrice du monde, devant les États-Unis, est également le pays qui exporte le plus vers l’Union européenne. Les(...)

Lire la suite
E-commerce et TVA française : les obligations des entreprises hors UE Taxes Internationales

E-commerce et TVA française : les obligations des entreprises hors UE

L’immatriculation à la TVA française et la désignation d’un représentant fiscal est en principe un passage obligé pour les entreprises(...)

Lire la suite
TAFTA : l’accord de libre-échange entre l’UE et les États-Unis Taxes Internationales

TAFTA : l’accord de libre-échange entre l’UE et les États-Unis

Le 21 septembre 2017, l’Accord Économique et Commercial Global (AECG) entre le Canada et l’Union européenne est entré en application provisoire. Il(...)

Lire la suite
Pourquoi avoir un représentant légal lorsque vous détachez des salariés ? Détachement de Travailleurs

Pourquoi avoir un représentant légal lorsque vous détachez des salariés ?

Lorsqu’une entreprise étrangère détache un ou des salarié(s) sur le territoire français, celle-ci a l’obligation de désigner un(...)

Lire la suite
ASD Group participe à la campagne d’information sur l’accord économique entre l’UE et le Canada Actualités d'ASD Group

ASD Group participe à la campagne d’information sur l’accord économique entre l’UE et le Canada

Afin de renseigner les entreprises sur l’application de l’Accord économique et commercial global (AECG / CETA), la Fédération des Chambres de Commerce au(...)

Lire la suite
Nos experts sont à votre disposition pour répondre à toutes vos questions. Profitez d’une consultation gratuite !
Demandez-nous un conseil