ALERTE BREXIT : l’accord de transition rejeté par le Parlement Britannique

Temps de lecture : < 1 minute

Le mardi 15 janvier 2019, le Parlement Britannique a largement rejeté l’accord sur le Brexit présenté par la première ministre Theresa May.

Pour rappel, cet accord de transition a été signé le 14 novembre 2018 entre le Conseil Européen et le Royaume-uni et a été approuvé par les autres États membres. L’accord de transition prévoyait une période de transition jusqu’au 31/12/2020 pendant laquelle rien ne changerait, ni au niveau TVA, ni au niveau douane, le Royaume-Uni ne pouvant toutefois plus siéger dans les instances européennes. La mise en œuvre de cet accord nécessitait une ratification du Parlement Britannique, laquelle a donc été refusée.

Le rejet de cet accord de transition rend l’hypothèse d’un « Hard Brexit » dès le 29 mars 2019 pratiquement inévitable.

A compter du 29 mars 2019, le Royaume-Uni deviendrait alors un pays tiers à l’UE à 100%, comme la Chine par exemple. Ce qui impliquerait des déclarations en douane, des droits de douane, la TVA à l’importation, des mesures de politiques commerciales, pas d’origine préférentielle, etc…

Pour des informations détaillées sur les conséquences concrètes d’un « Hard Brexit », nous vous invitons à télécharger notre dossier spécial Brexit.

ASD Group, votre interlocuteur privilégié expert en développement international, TVA et taxes internationales, opérations douanières, réglementation sociale et stratégie d’entreprise.

ASD Group travaille pour vous en utilisant les dernières technologies logicielles disponibles et les compétences avancées de nos équipes. Contactez-nous !

les articles qui pourraient vous intéresser

contactez nos experts

Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.
Mini contact
Ce site est protégé par reCAPTCHA. Les règles de confidentialité et les conditions d’utilisation de Google s’appliquent.