Quick Fixes 2/4 : Le rattachement du transport dans les transactions en chaine

Simplifiez votre développement à l’international

  • Accueil
  • Quick Fixes 2/4 : Le rattachement du transport dans les transactions en chaine
Préparez-vous au Brexit !
Votre entreprise est concernée par le Brexit ?
Vous aimeriez avoir plus d'informations à ce sujet ?

Quick Fixes 2/4 : Le rattachement du transport dans les transactions en chaine

En attendant la refonte des règles de TVA avec la mise en place du système définitif prévue pour le 1er janvier 2022, le Conseil européen a approuvé une série de petites mesures pour améliorer le système actuel, les « Quick Fixes », qui devraient entrer en vigueur au 1er janvier 2020.

Le seconde mesure concerne le rattachement du transport dans les transactions en chaine.

Le problème du rattachement du transport

Dès 2010, la Cour de Justice de l’Union européenne juge de manière constante que lorsqu’un bien fait l’objet de plusieurs livraisons successives ne donnant lieu qu’à un seul transport intracommunautaire, une seule d’entres elle peut bénéficier de l’exonération de TVA applicable aux livraisons intracommunautaires.

Afin de déterminer laquelle des livraisons est exonérée, il faut au préalable déterminer à quelle livraison le transport intracommunautaire doit être rattaché. Si au fil de sa jurisprudence la CJUE a donné quelque pistes concernant le rattachement du transport, les méthodes proposées sont parfois difficiles à mettre en œuvre et diffèrent selon les circonstances.

La solution proposée pour le rattachement du transport

En principe, le transport devrait être rattaché à la livraison réalisée pour l’entreprise qui se charge du transport intracommunautaire des biens.

Par exception, le transport serait rattaché à la livraison réalisée par l’entreprise qui se charge du transport intracommunautaire des biens, dans le cas où cette dernière communique à son fournisseur son numéro de TVA dans l’État membre de départ.

Toutes les autres transactions de la chaine seraient des livraisons locales, localisées :

  • dans l’État membre de départ pour celles qui interviennent avant la livraison intracommunautaire,
  • dans l’État membre d’arrivée pour celles qui interviennent après la livraison intracommunautaire.

Dans ce schéma, c’est l’entreprise C qui se charge du transport.

Ainsi, la livraison intracommunautaire se trouverait en principe entre B et C. Toutefois, la livraison intracommunautaire se trouverait entre C et D dans le cas où C communique à B son numéro de TVA Français.

Vous pouvez dès à présent contacter les experts d’ASD Group afin de leur faire part de vos problématiques, et les laisser vous accompagner.

Inscrivez-vous à la newsletter d’ASD Group
et recevez toutes nos actualités et nos dernières informations.
Newsletter modal
Nos experts sont à votre disposition pour répondre à toutes vos questions.
Our experts are at your disposal to answer your questions.
Nuestros expertos están a su disposición para responder a todas sus preguntas. ¡Realice una consulta gratuita!
Os nossos especialistas estão à sua disposição para responder a todas as suas questões.
I nostri esperti sono a vostra disposizione per rispondere a tutte le tue domande. Approfitta di una consulenza gratuita !
Unsere Experten stehen Ihnen zur Verfügung um Ihnen alle Fragen zu beantworten.
Na váš dotaz obratem odpovíme. Využijte možnosti konzultace!
Nasi eksperci są do Twojej dyspozycji, aby odpowiedzieć na Twoje pytania.
Experții noștri sunt la dispoziția dumneavoastră pentru a vă răspunde la toate întrebările. Profitați de consultanța gratuită !
Onze deskundigen staan tot uw beschikking om al uw vragen te beantwoorden. Krijg gratis advies!
Нашите експерти са на разположение, за да отговорят на въпросите Ви. Възползвайте се от безплатна консултация!
我们的专家随时为您解答问题。立刻进行免费咨询